Maurice Denis, sous le ciel breton

  • Maurice Denis - La colonie de vacances, 1913. Inv. 91.17 © RMN-Grand Palais (MUDO - Musée de l'Oise) / René-Gabriel Ojéda.
  • Salle d'exposition © MUDO-Musée de l'Oise.
  • Salle d'exposition © MUDO-Musée de l'Oise.
  • Maurice Denis et Robert Boulet © C215.
  • Robert Boulet - In Tempestate securitas, En Sécurité dans la tempête. Inv. 83.2. © RMN-Grand Palais (MUDO - Musée de l'Oise) / Hervé Lewandowski.

En août, le centre de ressources documentaires du MUDO-Musée de l'Oise vous invite en Bretagne, sur les traces de Maurice Denis.

A 15 ans, Maurice Denis note dans son journal : Oui, il faut que je sois peintre chrétien. Sa foi et sa spiritualité seront en effet des piliers de son art. Il s’intéresse particulièrement à l’art sacré. Ses théories artistiques, notamment le refus de l’académisme et du réalisme, le mèneront à la fondation du mouvement nabi. Décorateur, peintre, graveur, l’artiste touche à tout.

Il puise son inspiration en Bretagne, comme en témoigne La Colonie de vacances, présentée dans le cadre de l’exposition Échappées belles. La scène se déroule dans la baie de Trégastel, près de Perros-Guirec où Maurice Denis possède une villa. La palette composée de couleurs vives donne vie à cette scène.

C’est cet univers si particulier que nous vous invitons à explorer durant une semaine.

Cap sur la Bretagne !

 

Vidéo

Pour animer notre séjour breton nous vous proposons de (re) voir la vidéo de présentation de La Colonie de vacances de Maurice Denis. Véronique Wilczynski-Laurent, commissaire de l’exposition Echappées belles, vous livre quelques secrets pour mieux apprécier cette peinture.

 

 

Ressources culturelles

Invitation au voyage

Maurice Denis découvre la Bretagne à 14 ans. Cette région sera pour lui une source d’inspiration intarissable. En 1908, il y achète la villa Silencio, à Perros-Guirec dans les Côtes d’Armor, pour y passer des vacances en famille et peindre.

Co-fondateur du mouvement nabi (prophète en hébreu) qui s’oppose à l’impressionnisme, Maurice Denis revient à l’art sacré dans lequel il peut exprimer tout à la fois sa foi religieuse et son amour de l’art.

Plongez dans ce documentaire d’Arte pour en savoir plus sur Maurice Denis et la Bretagne !

https://www.arte.tv/fr/videos/102562-001-A/maurice-denis-un-nabi-a-perros-guirec/  

 

Maurice Denis et Robert Boulet par C215

Pour conclure cette escapade bretonne, nous vous présentons le portrait de Maurice Denis par le street-artiste C215 (tagué @christianguemy, pas de hashtag), réalisé à Clermont (@villeclermont60) il y a quelques semaines. Le peintre d’origine clermontoise est représenté à côté de son gendre et élève Robert Boulet. Après s’être formé auprès de Diogène Maillart, Robert Boulet suivra les cours du peintre qu’il admire plus que tout à l’Académie Ranson. Il ira jusqu’à passer ses vacances en Bretagne pour observer Maurice Denis au travail. Il emprunte au Nabi sa palette de couleur et possède la même inspiration spirituelle. Robert Boulet laisse une œuvre foisonnante faite de portraits, de paysages mais aussi sa maison à Clermont, décoré par ses soins.

Par ailleurs, le musée conserve une toile du peintre clermontois intitulée: In Tempestate securitas, En Sécurité dans la tempête. Inv. 83.2. © RMN-Grand Palais (MUDO - Musée de l'Oise) / Hervé Lewandowski.

Textes Aurore Merchez.