La rénovation du palais

  • © MUDO - Musée de l'Oise
  • © MUDO - Musée de l'Oise
  • © MUDO - Musée de l'Oise

La rénovation du MUDO-Musée de l'Oise répond à la volonté du Conseil départemental de l’Oise d'en faire un pôle culturel et touristique départemental majeur, au rayonnement national et international. Ce projet s’articule autour de la protection et de la mise en valeur du patrimoine architectural et artistique du musée. Parallèlement, la construction de réserves externalisées à proximité de l’aéroport de Beauvais-Tillé permettra de conserver les œuvres dans des conditions optimales. 

Une rénovation en plusieurs phases

Les premières phases de rénovation ont débuté en 2013 sous la direction d’Étienne Poncelet, architecte en chef des monuments historiques. Trois espaces du palais ont été concernés par ces travaux : la salle aux Sirènes, les voûtes sous porches du châtelet d'entrée et la tour de l'horloge du palais. Dans la salle aux Sirènes, cinq mois d'interventions ont permis la fixation des peintures murales, l’assainissement des maçonneries, la restauration des parements intérieurs ainsi que la mise en place d’une climatisation. Les travaux des voûtes sous porche ont permis la restauration du sas d’entrée et du passage voûté avec notamment une rénovation de la façade, la restitution des toitures et du sol de la terrasse de défense. La tour de l'horloge, la tourelle et le perron d’entrée ont été consolidés et ses décors restaurés. Dans le campanile, deux cloches modernes ont rejoint la cloche historique datant de 1506.

A partir de l’automne 2014, la rénovation s’est poursuivie au premier étage et sur le reste des façades du palais Renaissance. La mise en valeur du palais Renaissance concernait la restauration des maçonneries, le changement de l’ensemble des fenêtres, la reprise de la couverture ainsi que la création d’un ascenseur qui dessert les trois étages jusqu'à la spectaculaire salle sous charpente.

Une muséographie renouvelée

La muséographie, sous la direction du cabinet d’architectes AUM, est destinée à présenter au premier étage les collections du 19e siècle qui seront périodiquement renouvelées. Le parcours s’articule autour de l’œuvre de Thomas Couture, L’Enrôlement des volontaires de 1792.

La toile monumentale est présentée dans la salle des assises de l'ancien palais de justice qui accueille aussi projections, concerts ou conférences selon la programmation culturelle du musée.

En savoir plus sur le parcours muséographique