Passages / Dans le tourbillon de la vie

27 September 2020 - 03 January 2021 | Gratuit
  • Jean-Philippe Charbonnier, Gare St Lazare, lève-toi et marche ! Paris, 1960 © Jean-Philippe Charbonnier/GAMMA RAPHO
  • La République, 1848, anonyme © RMN-Grand Palais (MUDO - Musée de l’Oise) / Thierry Ollivier-Utilisation des photographies soumise à autorisation.
  • Correspondance photographique, 2016, Blanca Casas Brullet © Paris, Galerie Paviot
  • L'esclavage affranchi, 1848, Nicolas Louis François Gosse © RMN-Grand Palais (MUDO - Musée de l’Oise) / Thierry Ollivier-Utilisation des photographies soumise à autorisation.
  • Exigent State, 2007-2008, Peter Funch © Collection Estelle et Hervé Francès.
  • Pollution, DU Zhenjun (1961-2011) © Bièvres, Musée français de la Photographie.
  • Red Rule, 2007-2208, Peter Funch © Collection Estelle et Hervé Frances.
  • Personnages sur une terrasse à Capri, entre 1830-1831, Aurèle Robert © RMN-Grand Palais (MUDO - Musée de l'Oise) / Adrien Didierjean-Utilisation des photographies soumise à autorisation.

Le MUDO-Musée de l’Oise présente du 27 septembre 2020 au 3 janvier 2021 au 1er étage du châtelet d'entrée de l'ancien palais épiscopal, l’exposition Passages / Dans le tourbillon de la vie dans le cadre de la 17ème édition des Photaumnales, festival photographique organisé par l'association Diaphane, pôle photographique en Hauts-de-France. La thématique de cette année est Les flux et la société en mouvement. Comme à l’accoutumée, l’exposition du MUDO procède du dialogue établi entre une sélection d’oeuvres appartenant aux collections départementales et un choix de photographies anciennes et contemporaines.

 

Des flux aux passages

Cette confrontation artistique révèle que l’idée du passage s’impose. De passants en lieux de passage, l’exposition explore trois aspects de l’effervescence qui anime notre monde : - La marche des hommes. Voyages, soulèvements populaires, cohortes urbaines, défilés militaires sont autant de représentations qui traduisent les réalités liées au déracinement, à la recherche d’un ailleurs, au pouvoir des idées, qu’elles soient fédératrices ou mobilisatrices.

- La quête du progrès. Industrialisation, urbanisation, course effrénée au développement, illustrent la frénésie de l’hyper-consommation et de l’outrance.

- Le tourbillon visuel qui régit notre pensée. De l’iconographie chrétienne aux nouvelles icones du pouvoir, de la publicité et des médias, le ruissellement des images qui structurent notre société est ininterrompu depuis des siècles.

En contrepoint, une quatrième section interrogera le public. Quel est le rôle des musées dans ce monde où tout passe et où rien ne reste, où l’oeil avale et ne contemple plus ? La conservation des objets d’art, témoins des flux temporels et spatiaux de l’humanité, constitue-t-elle un reflux ? Procède-t-elle au contraire d’une dynamique de transmission culturelle ?

Photographes d'hier et d'aujourd'hui

Une quarantaine d'oeuvres (dessins, peintures, sculptures) du MUDO se trouvent ainsi confrontées à autant de photographies. Des pionniers de la photographie sociale et leurs héritiers d’aujourd’hui ont été convoqués : Jean-Philippe Charbonnier, René-Jacques, Willy Ronis, Blanca Casa Brullet, Édouard Elias, Peter Funch, Robert Gligorov, Ann Mandelbaum, Leta Peer, Mathieu Pernot, Andres Serrano

 

Commissariat : Marie-Bénédicte DUMARTEAU, conservateur en Chef du Patrimoine, conservateur du patrimoine historique de l’Oise au Conseil départemental.

 

ENTRÉE GRATUITE

 

Exposition visible tous les jours de 10h à 13h et de 14h à 18h (sauf le mardi)

Fermeture les 11 novembre, 25 décembre 2020 et 1er janvier 2021.

Renseignements au 03 44 10 40 50 - contact.mudo@mudo.oise.fr  

Le châtelet d'entrée n'est pas accessible aux personnes à mobilité réduite.