Vue d'une fouille de Brantuspantium, vers 1800

NAUDET Thomas-Charles

Paris, 1773 ; Paris, 1810

ZOOMER: passer la souris

© MUDO - Musée de l'Oise / Stéphane Vermeiren - Utilisation des photographies soumise à autorisation

Eau-forte en couleurs sur papier collé sur carton. Le titre inscrit sur l'estampe est « Brantuspantium », mais il s'agit bien de Bratuspantium, nom de ville cité par Jules César dans « La Guerre des Gaules. »

H. 15,5 cm ; L. 23,3 cm (dimensions au trait carré) ; H. 27 cm ; L. 35 cm (dimensions de la feuille) ; H. 30 cm ; L. 38 cm (dimensions du carton)

achat

47.276

En savoir plus

Planche de l'ouvrage de Jacques Cambry, « Description du département de l'Oise », Paris, Imprimerie Didot l'Ainé, 1803. Achat sur l'initiative de M. Leblond, gardien du musée, à une vente anonyme à Beauvais en 1947 d'une série de 27 estampes conservées au MUDO - Musée de l'Oise : Inv.47.267 à Inv.47.285 et Inv.47.290 à Inv.47.295.

Depuis la Renaissance, de nombreux érudits pensent pouvoir localiser Bratuspantium, nom donné par Jules César à la capitale du peuple gaulois des Bellovaques, près de la commune de Vendeuil-Caply, au nord de Beauvais. En effet, le site livre de nombreux vestiges antiques, au point qu'il a été nommé le « Pérou des antiquaires ». Le préfet Cambry y fit effectuer des fouilles sur une vingtaine d'endroits différents cherchant à mesurer l'étendue de l'agglomération et prouver son origine celtique.