Tobie et l'ange, en 1835

LEHMANN Henri

Kiel (Allemagne), 1814 ; Paris, 1882

ZOOMER: passer la souris

© RMN-Grand Palais (MUDO - Musée de l'Oise) / Adrien Didierjean - Utilisation des photographies soumise à autorisation

Peinture à l'huile sur toile sur châssis. Composition cintrée en partie supérieure sur fond or. Cadre en bois mouluré peint en noir avec moulure à vue dorée.

H. 32,6 cm ; L. 40,6 cm ; Ep. 2,4 cm ; Pds 2,8 kg (toile+cadre)

achat

94.25

En savoir plus

Esquisse du tableau commandé par la Société des Amis des Arts de Hambourg ; donnée en 1837 à Arthur de Gobineau (1816-1882). Lehmann réalisa une série de tableaux sur le cycle de Tobie : « Le départ de Tobie », « Le Jeune Tobie obtient de Ragouël la main de sa fille Sarah » (a figuré au catalogue de la vente du 1er décembre 2006 chez Tessier & Sarrou lot n°25 ; adjugé à 56.000 euros), « L'Education de Tobie et l'arrivée de Sarah chez les parents du jeune Tobie » (œuvres non localisées). Le Livre de raison de l'artiste comporte plusieurs mentions relatives au sujet de Tobie et l'Ange. La première mention est dans la colonne « Idées » en avril 1835 : « Tobie et l'Ange » ; en mai : « Esquisse de Tobie avec l'ange; études » ; en juillet : « Tobie et l'Ange, petit tableau 1/4 d. nature commandé par la société des Amis des Arts de Hambourg », vendu 600 F ; toujours en juillet : « Etude du second Tobie », vendu 3 000 F (d'après Aubrun, 1984, p. 79.)

Tobie, assis au bord d'une rivière contre un arbre, trempe son pied dans l'eau alors qu'un poisson s'en approche. Un ange, adossé au même arbre, dort la tête appuyée sur sa main. A l'arrière-plan, on aperçoit le désert et quelques palmiers. Cette scène illustre le moment où Tobie est attaqué par un poisson sortant des eaux du Tigre, qui tentera de lui avaler le pied. A la demande de Raphaël (qui ne révéla pas son identité), Tobie capturera ce poisson afin d'en retirer le fiel, le cœur et le foie, remèdes utiles contre les démons et les maladies des yeux et guérira ainsi la cécité de son père. La scène est traitée dans une tonalité claire, sur un fond d'or cintré. L'inscription manuscrite en allemand figurant dans le bas du tableau cite le passage de l'Ancien Testament correspondant à la représentation : « Il s'en allait pour se laver les pieds et soudain un gros poisson sortit de l'eau pour l'engloutir ; Tobie en fut très effrayé, cria à haute voix et dit « O Seigneur, il veut me dévorer ».