Nous jurons de vous défendre, vers 1848 - 1850

COUTURE Thomas

Senlis, 1815 ; Villiers-le-Bel, 1879

ZOOMER: passer la souris

© RMN-Grand Palais (MUDO - Musée de l'Oise) / Adrien Didierjean - Utilisation des photographies soumise à autorisation

Peinture à l'huile sur toile sur châssis. Cadre doré et noir. Dessin préparatoire au pinceau, jutages.

H. 145 cm ; L. 110,8 cm ; Ep. 3 cm ; Pds 41,5 Kg (toile + cadre)

dépôt d'Etat

67.8

En savoir plus

étude peinte pour le tableau « L'Enrôlement des Volontaires de 1792 » (Inv. 77.448, également conservé au MUDO - Musée de l'Oise), commandé le 9 octobre 1848 par le gouvernement de la Seconde République pour la salle des séances de l'Assemblée nationale à Paris. L'exécution du tableau fut suspendue en 1851 et le tableau ne fut jamais mis en place.

« Dans le fond les épouses, leurs mains en l'air, tiennent leurs enfants qu'elles montrent à tous comme pour évoquer une jeune image de la patrie et rappeler aux soldats le bien qu'ils ont à défendre. » (Roger Ballu, « Thomas Couture et l'art contemporain », in La Nouvelle revue, I, novembre 1880, p. 136). Dans cette composition vibrante et dramatique, au coloris somptueux qui rappelle la peinture vénitienne du 16e siècle, Thomas Couture se souvient également des exemples donnés par David dans « L'Enlèvement des Sabines » ou « Le Serment du Jeu de Paume » en particulier. (D'après Marie-José Salmon, 1989, p. 75)