Le Bellovaque vainqueur, 1er quart du 20e siècle

GRÉBER Henri-Léon

Beauvais, 1855 ; Paris, 1941

ZOOMER: passer la souris

© RMN-Grand Palais (MUDO - Musée de l'Oise) / Tony Querrec - Utilisation des photographies soumise à autorisation

Statue en bronze patiné brun.

H. 98 cm

achat avec participation du FRAM

96.47

En savoir plus

Réduction de la statue installée en 1911 dans le square Brière (près de la gare) à Beauvais, don de l'Etat à la Ville (fondu en 1940).

Le Bellovaque vainqueur, bien que blessé à la poitrine s'élance en avant, torse nu, le front ceint d'un bandeau et son manteau en peau de bête rejeté en arrière. Il brandit une épée ceinte de feuilles de chêne de son bras droit, l'autre bras retient le bouclier et la main porte une hache. Ces armes s'inspirent de modèles de l'Age du Bronze, comme dans beaucoup de représentations de cette époque. Vantés par Jules César pour leur puissance et leur courage guerrier, les Bellovaques mèneront sous la direction de leur chef Correos une des dernières grandes coalitions contre les Romains en 51 avant Jésus-Christ. La statue du « Bellovaque vainqueur » présentée au Salon des Artistes Français de 1911 fut reproduite en bronze doré l'année suivante et érigée square Brière, près de la gare de Beauvais. Elle fut fondue pendant la Seconde Guerre mondiale.