La jeunesse de Raphaël Sanzio - Raphaël enfant, en 1887

AIZELIN Eugène-Antoine

Paris, 1821 ; Paris, 1902

ZOOMER: passer la souris

© RMN-Grand Palais (MUDO - Musée de l'Oise) / Tony Querrec - Utilisation des photographies soumise à autorisation

Buste à l'italienne en plâtre moulé.

H. 43 cm ; L. 48 cm ; P. 32 cm

don

75.6

En savoir plus

Cette œuvre est la partie supérieure d'une statue en plâtre représentant le peintre en pied intitulée « La Jeunesse de Raphaël Sanzio », qui fut exposée au Salon de 1887 sous le numéro 3570 (des traces de sciage sont notamment visibles sous le buste) ; la statue a fait l'objet d'un contrat d'édition avec le fondeur Ferdinand Barbedienne en 1887.

Ce buste est ce qu'il reste d'une statue en pied (Salon de 1887) représentant le jeune peintre debout, appuyé sur un carton à dessins situé derrière lui, regardant attentivement un dessin qu'il tient dans la main droite. Pour le visage, Aizelin semble s'être inspiré d'un autoportrait au fusain, présumé de Raphaël, conservé à l'Ashmolean Museum d'Oxford sous le titre de « Portrait d'un jeune inconnu » (Inv. WA1846.158) et d'un « Portrait de jeune homme » (Inv. 613) conservé au Louvre, autrefois attribué à Raphaël et aujourd'hui rendu à Parmigianino. Le sujet permet au sculpteur de recréer un contexte et un costume pittoresque, la figure prenant ainsi un caractère anecdotique. Il met aussi l'accent sur la jeunesse et la concentration du jeune peintre : les yeux baissés rappellent « Marguerite » (MUDO - Musée de l'Oise Inv. 75.13), dont le type physique est adapté à un visage masculin.