La danse, en 1847

Manufacture nationale de Céramique de Sèvres | BOIZOT Louis (d'après)

Paris, 1743 ; Paris, 1809

ZOOMER: passer la souris

© RMN-Grand Palais (MUDO - Musée de l'Oise) / Tony Querrec - Utilisation des photographies soumise à autorisation

Statuette sur socle en porcelaine.

H. 46,5 cm ; L. 26 cm ; l. 22 cm

dépôt d'Etat

855.55

En savoir plus

Modèle créé par Louis Boizot.

Prix de Rome en 1762, le sculpteur Louis Boizot acquit une notoriété certaine lorsqu'il prit, de 1774 à 1800, la tête des ateliers de sculpture de la Manufacture de Sèvres. Jusqu'en 1785, il y créa de petits modèles allégoriques selon les nouveaux canons néo-classiques qui tranchaient avec la tradition élégante et gracieuse qui prévalait jusqu'alors. L'équilibre et le raffinement qui sont la marque de son style sont visibles dans ce groupe, intitulé « La Danse », édité en porcelaine. Sa maîtrise du drapé est un héritage de sa formation chez le sculpteur baroque Michel-Ange Slodtz. Le groupe faisait pendant à celui de « La Musique », représentant deux jeunes femmes, l'une assise jouant de la double flûte, l'autre debout frappant sur un tambourin tout en esquissant un pas de danse.