Jésus et les petits enfants, entre 1836 et 1838

FLANDRIN Hippolyte-Jean

Lyon, 1809 ; Rome, 1864

ZOOMER: passer la souris

© RMN-Grand Palais (MUDO - Musée de l'Oise) / Thierry Ollivier - Utilisation des photographies soumise à autorisation

Peinture à l'huile sur papier sur carton marouflé sur bois. Cadre en bois mouluré et doré, à ornementations moulées.

H. 17,1 cm ; L. 24,5 cm ; Ep. 1,4 cm ; Pds 800 gr (carton + cadre)

achat

88.39

En savoir plus

Première esquisse d'ensemble pour le tableau « Jésus et les petits enfants » (1837), conservé au Musée de Lisieux. Oeuvres en rapport : Autre esquisse peinte dans une vente à Londres chez Sotheby's, juin 1979, n°260 sous le titre « Le Christ prêchant à la multitude », H. 40,5, l. 57 cm) ; elle figurait en 1975 chez le marchand Lishawa à Londres (cf. la publicité du « Burlington magazine », de novembre 1975, pl. II). Autre esquisse (ou copie ?) au fond du « Double portrait de Paul et Hippolyte Flandrin » (musée des beaux-arts de Nantes). Il existe également une copie du tableau de Lisieux par Paul Flandrin au musée des beaux-arts de Lyon (don en 1928 de Madame Flandrin.) « Jésus et les petits enfants », dessin à la mine de plomb sur papier (Inv. 88.41), conservé également au MUDO - Musée de l'Oise.

Jésus est représenté debout, de face, entouré de quelques disciples sur sa gauche. Face à lui, deux femmes portant un voile sont agenouillées et lui présentent des enfants. A gauche du tableau, figurent d'autres personnages debout, dont une femme portant un nourrisson. A l'arrière-plan, on distingue une ville accrochée à la montagne (Jérusalem ?). La scène représentée ici est tirée du Nouveau testament, Evangile de Marc (chapitre 10, versets 13 à 16) : « 13 On lui amena des petits enfants, afin qu'il les touche. Mais les disciples reprirent ceux qui les amenaient. 14 Jésus, voyant cela, fut indigné, et leur dit: Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. 15 Je vous le dis en vérité, quiconque ne recevra pas le royaume de Dieu comme un petit enfant n'y entrera point. 16 Puis il les prit dans ses bras, et les bénit, en leur imposant les mains. »