Etude pour le cavalier de face, entre 1848 et 1850

COUTURE Thomas

Senlis, 1815 ; Villiers-le-Bel, 1879

ZOOMER: passer la souris

© C2RMF / Jean-Yves Lacôte - Utilisation des images soumise à autorisation

Dessin au fusain avec rehauts de craie blanche sur papier gris.

H. 63 cm ; L. 42 cm

dépôt d'Etat

54.26

En savoir plus

Etude dessinée pour le tableau « L'Enrôlement des Volontaires de 1792 » (Inv. 77.448, également conservé au MUDO - Musée de l'Oise), commandé le 9 octobre 1848 par le gouvernement de la Seconde République pour la salle des séances de l'Assemblée nationale à Paris. L'exécution du tableau fut suspendue en 1851 et le tableau ne fut jamais mis en place.

Ce cavalier de face, les bras levés en l'air correspond à une figure visible à l'extrémité gauche dans l'étude d'ensemble appartenant au musée national du Second Empire à Compiègne, ainsi que dans l'esquisse du Museum of fine Arts de Springfield. En revanche, ce cavalier disparaît de la toile finale, probablement en raison de l'amputation d'une partie de la composition de gauche pour que l'artiste puisse installer sa toile dans un nouvel atelier. Cette figure pleine de dynamisme peut évoquer les reliefs de Rude pour l'Arc de triomphe de l'Etoile à Paris ou encore le « Saint-Symphorien », tableau commandé à Ingres pour la cathédrale d'Autun. (D'après Marie-José Salmon, 1989, p. 49)