Etude pour la Liberté, entre 1848 et 1850

COUTURE Thomas

Senlis, 1815 ; Villiers-le-Bel, 1879

ZOOMER: passer la souris

© C2RMF / Jean-Yves Lacôte - Utilisation des images soumise à autorisation

Dessin au fusain sur papier gris.

H. 46 cm ; L. 31 cm

dépôt d'Etat

54.21

En savoir plus

étude dessinée pour le tableau « L'Enrôlement des Volontaires de 1792 » (Inv. 77.448, également conservé au MUDO - Musée de l'Oise), commandé le 9 octobre 1848 par le gouvernement de la Seconde République pour la salle des séances de l'Assemblée nationale à Paris. L'exécution du tableau fut suspendue en 1851 et le tableau ne fut jamais mis en place.

Cette figure allégorique de la Liberté découle en droite ligne de la tradition révolutionnaire. Coiffée d'une couronne de lauriers, la Liberté tient une pique de la main droite et les lois dans l'autre main. Le style de dessin est proche de celui utilisé par des artistes comme Ingres ou Lehmann. Il est à noter que dans les premières esquisses d'ensemble, la Liberté était coiffée d'un bonnet phrygien. (D'après Marie-José Salmon, 1989, p. 68)